Adoptions

L'adoption à distance est une forme de solidarité qui a pour objectif d'aider les enfants, les familles, les écoles, les villages et les communautés les plus nécessiteuses, souvent situées dans les pays en voie de développement. L'objectif est de permettre aux gens les plus indigents de dépasser les moments de difficulté et d'acquérir la capacité et les moyens d'auto-développement. L'adoption à distance n'est pas une Adoption Juridique et il ne s'agit pas seulement d'aide économique, mais elle demande une implication active et responsable de la part du supporteur. Même s'il y n'a pas la proximité physique, celle qui s'instaure est une vraie relation affective qui est très significative en termes de croissance et de référence dans sa vie d'enfant pour l'enfant adopté. A cet effet, un engagement moral est demandé aux supporteurs et non juridique, ce qui signifie que le choix de solidarité est plus fort et contraignant que n'importe quel contrat.







Engagement économique


Part annuelle

La part annuelle pour s'engager dans une adoption à distance est de Frs. 588.-, payables soit en un versement unique ou en quatre versement de Frs. 147. - à échéance trimestrielle ou en douze versements de Frs. 49. - à échéance mensuelle.


Le montant nominal destiné à l'enfant adopté est destiné à couvrir les dépenses éducatives, sanitaires et produits alimentaires des enfants du village "Mnazi Mmoja", dans l'arrière-pays de Malindi, au Kenya.

Le montant, quelle que soit la modalité de paiement choisie, se fait par virement bancaire ou coupon postal à:


Sorrisi Africani

Credito Svizzero - Lamone - Svizzera - CCP 69-5626-3

cto. 0592 - 144382 -50

(IBAN - CH23 0483 5014 4382 5000 0)



Durée

En règle générale, l'aide se termine avec l'achèvement des activités de soutien, par exemple à la fin des études de l'enfant adopté à la distance. A cet effet, il est demandé aux commanditaires ou sponsors un engagement d'au moins trois ans et un préavis de quelques mois au moment de l'interruption.



Interruption

Dans le cas où le commanditaire ou le sponsor désire interrompre le soutien, ces derniers sont tenus de le communiquer avec un préavis de trois mois, c'est-à-dire au moment du dernier paiement qu'il entend effectuer, pour qu'on puisse trouver une autre personne qui continue à soutenir l'enfant. Les trois mois de préavis sont demandés pour éviter que l'enfant ne subisse le traumatisme de l'interruption des études par exemple, mais surtout de la fin de la relation affective.



Avantages fiscaux

Celui qui effectue des affectations libres pour "Sorrisi Africani" compte tenu de la valeur sociale et la solidarité internationale qu'elle représente, pourra bénéficier des facilités fiscales prévues par la législation en Suisse. La facilité pour chaque cas est consentie à lcondition que le versement soit exécuté exclusivement par : Banque, Bureau Postal, Carte de crédit, Chèques bancaires.



Votre collaboration

Le respect des échéances, la communication de changement d'adresse, l'usage du même nom de famille auquel l'adoption est assignée à distance, le préavis de l'incapacité de continuer sont des attentions fondamentales pour le bon cours du projet.